À cris ouverts : 6ème édition de la biennale d’art de rennes

À cris ouverts : 6ème édition de la biennale d’art de rennes

Les Ateliers de Rennes et Art Norac investissent la capitale bretonne pour une nouvelle édition de la biennale de Rennes, pour nous faire découvrir de nouveaux artistes de tous les horizons, sur les thèmes Art & Economie et Art & Entreprise.


Cette année, « À cris ouverts » se déroulera du 29 septembre au 2 décembre 2018, dans 10 des lieux partenaires et présentera près de 30 artistes. Cette édition co-dirigée par Céline Kopp et Étienne Bernard se veut plus que jamais internationale et contemporaine. Elle allie œuvres déjà réalisées et œuvres spécialement conçues pour l’événement.

L’exposition mélange expériences sonores, expériences visuelles, performances, peintures, sculptures, et est accessible à un public large pour lequel des visites et des activités adaptées à chaque tranche d’âges sont prévues sur réservation. Le tout, sur des créneaux horaires précis pour le plaisir des petits, des grands et des familles mais aussi pour les scolaires et les centres de loisirs.

Dans le cadre de la biennale, du 15 au 18 novembre 2018, se déroulera aussi le « Art Weekend » de Rennes ainsi qu’un volet professionnel pour les artistes rennais. Ces événements visent à mettre en avant, grâce à l’engouement autours des Ateliers de Rennes, la ville de Rennes et la scène artistique bretonne.

Présentation de quelques artistes :

Volmir Cordeiro, danseur et chorégraphe d’origine brésilienne, propose, accompagné du percussionniste Washington Timbo, sa performance « Rue » créée en 2015 pour la Cour Marly du Musée du Louvre. Volmir Cordeiro y interprète sa vision du la rue, les gens qu’on y croise et leur comportement. Le tout dans une expérience sonore et visuelle alliant corps, plasticité et son. Le samedi 17 et le dimanche 18 novembre à 15h00 à la Courrouze.

John Akomfrah, réalisateur, écrivain et scénariste anglais présente son film « Mnémosyne » de 2010, réalisé avec des sons et des images de la BBC remodelé pour créer un film en 9 parties inspirées des 9 muses, filles de Mnémosyne, déesse de la mémoire. Ce film cherche à retracer l’histoire des immigrants d’après-guerre.

Pauline Boudry et Renate Lorenz, respectivement suisse et allemande, présente à 40mcube leur installation vidéo « I want » de 2015 qui traite du sexe, de l’anti-militarisme, de l’identité et de la subversion. Ce film parle de changer la société.

Article rédigé par Léa Chevalérias

Laisser un commentaire