Il était une fois, une colocation – Chapitre 3

Il était une fois, une colocation – Chapitre 3

C’est une idée un peu folle que de se mettre en colocation avec une demoiselle rencontrée quelques mois auparavant. Mais, voyez-vous : je ne suis jamais partie en Road Trip, ni en « fourchette et sac à dos », je n’ai jamais sauté en parachute. Alors, pour moi, c’était un peu la grande aventure !


– Parier sur le bon cheval –

Charly, c’est en premier une discussion interminable sur une banquette de l’espace, puis une discussion dans le C4, qui nous amène de Villejean à Beaulieu pour un cours de neuroscience. Mais Charly, c’est surtout les clés d’un 60m2 près du Netto de Clemenceau.

On ne sait pas à quoi s’attendre, j’ai posé mes meubles quelques jours avant elle et quand je la vois débarquer, le teint halé, mes doutes disparaissent : tout va bien se passer.

– À vos marques, prêt(e), partez –

Pas besoin d’établir de règles de savoir-vivre, Charly et Joe c’est une philosophie de vie un peu à part : pas de prise de tête, ni de bec, pas de panique : « on verra ça demain ».

Au fil du temps, on a appris ce qu’était une « Clique ». J’ai rencontré ses ami(e)s, elle les mien(ne)s, la mélodie du bonheur version girly des temps modernes. Quand on sort, c’est ensemble, par expérience, on sait toutes les deux que ça vaut mieux. Car quand l’une d’entre nous sort sans l’autre, c’est la carnage assuré.

Oui, tout n’est pas tout rose évidemment ! Premièrement, on fait la même taille en tout point, sauf pour les chaussures, c’est ridicule, certes, mais nous la sappe, on aime ça ! Puis, il y a les téléphones. Ensemble, on aurait pu facilement remonter le temps avec nos cellulaires issus des années 2000, en trois ans, nous en sommes, à une quinzaine de portables. Autant vous dire qu’ensemble nous sommes heureuses, mais boulets comme jamais.

– Les écuries mal insonorisées –

Ce n’était pas prémédité, mais plutôt un vice caché, on l’avait pas vu venir ! Des folles ! Entre une qui nous entend marcher sur le parquet, oui, bien heureux sommes nous, nous marchons sur nos pieds qui eux se situent au sol, mais Madame X, n’arrive pas à dormir… Ou encore, des voisins qui font la fête trois jours par semaine et qui y mettent les moyens, la voix et tout ce que vous voulez. Aussi, la voisine qui ne leur dit rien, mais qui se tient prête quand, à 22H, Charly et Joe décident de mettre un fond sonore. Pour Madame Y avec son chien, c’est le D R A M E ! Qu’on nous explique l’attitude à adopter avec son voisinage car entre lettres de menaces et tromperies sur les coupables, on vous l’accorde, on ne sait pas gérer la crise.

– Les jeux sont faits, le prix est attribué à … –

Ce n’est pas drôle, on le sait toutes les deux, notre collocation, elle est parfaite (à notre goût) ! Pas d’histoires croustillantes à raconter, l’une termine les phrases de l’autre et vice-versa, pour vous dire : on a même adopté un chat, oui, pathétiques nous le sommes !

Ni Charly, ni Joe ne savent prendre de décisions, on est maladroites, boulets jusqu’à l’os, mais ensemble on se soutient !

Dans deux mois, l’aventure tirera sa plus belle révérence, car toute bonne chose a une fin. La question que l’on se pose est : « On va faire quoi d’MJ, Maurice Junior, notre chat ?! »

La coloc’ peut à la fois devenir un vrai cauchemar, mais ça peut être aussi le remake d’un Disney !

Des baisers.

Laisser un commentaire