K-barré ou l’envol Mystik

K-barré ou l’envol Mystik

On entend encore parler d’une mystérieuse rumeur, d’une intrigante histoire contée en 5 actes.
Quelles étranges volutes s’échappent de cet évènement qui bouillonnait doucement en plein milieu de l’université de Rennes 2 ?


image-18-03-16-23-36-1image-18-03-16-23-36Un bras, une jambe, une tête attachée, un buste ensanglanté… Le festival organisé par l’association étudiante K-barré a perturbé le quotidien des étudiants de par un thème « « Mystik ».

En errant dans le campus universitaire et à l’UBU durant la deuxième semaine de Mars, il était possible d’observer différentes curieuses créations des merveilleux arts que sont le théâtre, la danse, le cinéma et la musique. Amené avec une poignée de folie et un chaudron de volonté, ce festival a su révéler la lumière créative présente dans les cœurs les plus assombris par un possible train-train… En allant de l’inspiration japonaise au rock qui emporte en soufflant une pincée de génie du cinéma, une puissante concoction a éclaté pour s’essaimer dans nos esprits.

Dans l’ombre, l’équipe de K-barré a travaillé avec ténacité et ingéniosité pour organiser cette rencontre. Cette équipe de 20 acharnés ont dû faire preuve de polyvalence, enthousiasme et persistance pour accoucher une fois de plus ce fameux projet.

C’est l’esprit K-barré, une signature de savoir-faire et d’expérience. Aussi, bien sûr, on se demande quelle curiosité nous préparera-t-elle pour l’année prochaine. Mystère.

Laisser un commentaire