« Laissez les bons temps rouler »

« Laissez les bons temps rouler »

La devise de la Nouvelle-Orléans est « Laissez les bons temps rouler », ce petit plaisir en plus, ce lagniappe. Dans cette série, Marie – Laure Louis expose diverses photographies de son périple américain. Témoignage. 


Laissezlesbonstempsrouler_Marie-LaureLouis3

« Il m’est impossible de définir New Orleans, elle est hors de portée, hors du temps, insaisissable. On va à La Nouvelle-Orléans comme vers n’importe quelle autre ville sans se douter de quoique ce soit »

Laissezlesbonstempsrouler_Marie-LaureLouis2

« On feuillette des guides, on se voit to-go-cup à la main, traversant Bourbon Street en titubant, et l’on ne veut pas rater l’occasion de faire une rencontre avec un gator dans le bayou »

Laissezlesbonstempsrouler_Marie-LaureLouis14

« Pensant concevoir ce qu’est la Big Easy, on n’est pas préparé au moment où il faut choisir de se laisser happer par la ville »

Laissezlesbonstempsrouler_Marie-LaureLouis15

« À l’instant même où on s’imagine avoir tout vécu de La Nouvelle-Orléans, elle nous agrippe »

« Difficile choix que de la suivre, car s’engouffrer dans ses ruelles déconseillées hors du must-see-list des bottins populaires, c’est s’oublier et s’ouvrir à un tout inconnu »

Laissezlesbonstempsrouler_Marie-LaureLouis29

Cette série n’essaie pas de déterminer ce qu’est réellement La Nouvelle-Orléans mais ce qu’elle a été pendant le court instant de mon séjour.

Un p'tit partage ? Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

*