Les aventures des P’tits Rennais à Rock’n Solex !

Les aventures des P’tits Rennais à Rock’n Solex !

Une nouvelle fois, Le P’tit Rennais a été invité au festival Rock’n Solex.


2 accréditations par jour pour chaque p’tits rennais, c’est beau ! Meudin, Ophélie, Sterling, Thomas, Cécile et Robin vous racontent leurs aventures.

Jeudi 5 Mai – Ophélie et Amandine

Rencontre avec Le Peuple de l’Herbe

10628646_10152858669148453_8623429565054110712_o

Le Peuple de l’Herbe. © Ra²

Groupe mythique, formé en 1997 aux sonorités décalées, puissantes ..

Pour leur 3ème fois au festival, Varou, Dj Pee et Marc de la Canaille nous ont présenté une nouvelle facette de leur groupe.

Comment définissez vous votre style de musique ? 

« On essaie de ne pas se répéter, on aime plein de musiques différentes ». Ils définissent leur musique comme « Hybride » qui se construit au feeling des rencontres : « On prend beaucoup de plaisir ensemble ».

Comment êtes vous venus à faire de la musique ?

Varou : «  Naturellement, une envie de faire un groupe ».

Dj Pee : « La musique est à la fois un moyen et une nécessité. (…) Au début on voulait monter un label de Vinyles ».

Marc : «  C’est devenue une lutte contre l’ennui, un besoin de s’évader ».

Dans 10 ans, ils se voient encore en train de faire de la musique, mais ils n’ont fait aucun plan. Leurs conseils pour les jeunes : «Être curieux et passionné » et ils clament qu’« il faut se faire plaisir ».

Cette rencontre fut un très bon moment. Une ambiance détendue et amusante juste avant leur concert. La connexion avec le public est une énergie pour eux.

Rencontre avec l’Entourloop

Duo innovant aux sonorités originales et décalées. The Architecte et Deej’O, rassemblent un mélange de Hip-hop et Reggae qu’ils alimentent avec des collaborations toutes aussi énergiques.

Un très bon moment partagé avec toute l’équipe dans les coulisses du Rock’n Solex. Un climat amusant, détendu et vraiment intéressant.La nouvelle collaboration s’annonce épique et dynamique.

Le concert fut comme toujours un moment super, avec une mise en scène étonnante et pleine d’humour.

Une ambiance électrique

Rock’n Solex a réussi à rendre les concerts formidables avec une programmation haute en couleurs, des artistes fabuleux, une ambiance chaleureuse, des rencontres inoubliables ainsi qu’un public survolté qui ont déclenché un dynamisme fort et puissant.

Vendredi 6 mai – Sterling et Thomas

Les prémices d’une sacré soirée

Arrivé l’après-midi, aux alentours de 16 heures deux interviews étaient programmées. La première avec Sonic Crew, DJs et fondateurs du festival Astropolis et la seconde avec OR’L DJ et programmateur de l’escalier Club.

La première interview s’est très bien déroulée avec les gars de Sonic Crew. Une quarantaine d’années, mais toujours aussi jeunes dans leur tête, on a bien rigolé. Habitués à jouer aux quatre coins du Grand – Ouest, c’est  un plaisir pour eux de jouer ici car il y a beaucoup de copains.

12036528_10153631937712812_2788237432517330756_n

Sonic Crew. © Gratuit pour les filles

Ensuite, rendez – vous dans la tente média avec OR’L. Entre les balances et les gars de Radio Campus qui finissaient de ranger leurs matos, on s’entendait quasiment à peine au début.

C’est Thomas qui posait les questions et Sterling qui notait les réponses sur un carnet.

Entre sa passion pour la musique et son métier de programmateur à l’Escalier Club, Aurélien (OR’L) est une personne très chaleureuse et ouverte d’esprit.

579537_10150909541297416_542847914_n

OR’L

Les interviews de Sonic Crew et d’OR’L seront disponibles prochainement en intégralité sur Le P’tit Rennais.

La soirée : rencontre, fou rire et incompréhension

Arrivé assez tard, à cause d’ un apéro qui a certainement trop duré, je me dirige vers Thomas et lui demande s’il veut faire de la captation. Il me répond : « Fuck, je préfère profiter du festival ». Un peu dégouté sur le moment car on était un peu venu pour ça, nous décidons d’aller à la rencontre des festivaliers.

On se pose entre le bar et la scène, et là, on rencontre une meuf (je ne sais plus son prénom) qui voulait absolument fumer sur notre pétard. Elle n’arrêtait pas de nous coller et voulait échanger une trace de c****** contre un pétard. On s’est légèrement foutu de sa gueule ! Tu sais, c’est la fille un peu collante qui espère avoir quelque chose mais finalement qui n’ a rien. Sans son côté « pot de colle », elle était gentille mais sacrément défoncée, comme la plupart des festivaliers d’ailleurs.

Après avoir longtemps négocié, elle nous propose finalement d’aller sur le dancefloor afin de se dandiner sur les beats de Breakbot et Bondax . Une sacré claque ! Les artistes étaient bouillant du début jusqu’à la fin. Cependant, la jeune effronté, espérait toujours avoir quelque chose de notre part, en vain.

Juste avant de partir, je croise Yann Polewka de l’Organisme Texture. Il me tend un ticket pour accéder au bar V.I.P (Merci Yann ! <3). Finalement trop creuvé, je l’ai donné à un type qui mourrait d’envie d’y aller. Voilà la bonne action du soir !

Depuis quelques années, on sent que Rock’n Solex a pris une tournure très axée sur les musiques électroniques. Comme dirait, Thomas : « Ce n’est plus très rock comme festival ».

Samedi 7 mai – Cécile et Robin

« Une sacrée soirée ! Ah ça oui, une sacré soirée ! ». C’est ce que je me suis dit dès que je me suis plongée dans mon lit. Ce samedi 7 mai, au Rock’n Solex, était rempli de bonnes musiques, d’une bonne ambiance et de festivaliers à l’énergie débordante.

Accompagnée d’un des cadreurs de l’équipe LPR, Robin (viens voir son site ici, c’est cooool !), nous sommes partis à la rencontre de la musique et des festivaliers.

Après avoir fait un petit tour au coin « VIP » aux rythmes de l’Organisme Texture, nous sommes allés nous intéresser aux premiers sons de la Grande Scène avec Boston Bun. Dès que les premiers festivaliers entrèrent sur le site, un live ensoleillé le remplit malgré les temps environnant. Ils ont littéralement attiré la foule !

À la nuit tombée, nous nous sommes dirigés vers la seconde scène, avec les artistes de Midi-Deux qui nous ont procurés des moments de danse toujours aussi intenses, que ce soit Calcuta, Full Quantic Pass ou J-Zbel. Nous avons rencontrés quelques-uns d’entre vous à ce niveau-là, qui seront peut-être dans notre aftermovie !

Vous étiez (et l’êtes toujours, je l’espère) vraiment top, on a vraiment passé de bons moments à parler et à crier avec vous et, surtout, à regarder certains d’entre vous, plus hilare les uns que les autres. Bien entendu, on ne s’est pas lâché de si tôt, certains nous ont retrouvés devant Cotton Claw ou Club Cheval. Certains ont même dû avoir le privilège d’être au premier rang pour voir ces artistes !

La soirée a été encore remplie de nouvelles connaissances, de danses endiablées et de groupes intéressants. Rock’n Solex s’est fini sur de bons rythmes graves avec Etienne de Crecy et Busy P en collaboration avec Para One.

Si vous voulez revoir quelques photos de cette soirée, rendez-vous sur le compte Instagram : @leptitrennais.

Laisser un commentaire