Un mot de passe pour les gouverner tous

Un mot de passe pour les gouverner tous
By Tristan.D

Questions de sûreté, solution cryptée !


Auparavant, en Rome antique, les précieux parchemins, trésors et cachettes ont commencé à être protégés avec l’apparition de la clé et du verrou. Cette invention a évolué en passant par diverses esthétiques, tailles, formes, technologies. Aujourd’hui, entre les cartes magnétiques, les reconnaissances digitales et les badges, nos portes et secrets sont bien gardés, bien que les techniques d’infiltrations évoluent-elles aussi.

À l’ère du numérique et d’Internet, de nouveaux types de trésors sont à protéger. Informations, photos, vidéos, enregistrements vocaux, paramètres et autres préciosités se sont vu protéger par… Le mot de passe.

email-mot-de-passe,0-O-379752-13

Le choix de la sécurité unique

D’après un sondage de l’Obs, 56 % des Français n’utilisent qu’un seul mot de passe. Facile à retenir, réduisant le risque de méli-mélo etPsykokwak-RFVF donc peu exigeant, le choix de l’unité est le compagnon idéal.

Cependant, une fois piraté, on se retrouve rapidement confronté à quelques problèmes. « Mes amis Facebook reçoivent des messages privés de ma part quand je ne suis pas là !», « Où est passé mon somptueux ensemble d’armure PVP sur World Of Warcraft ? » Ou « Depuis quand mon compte Twitter tweet sans ma permission ? » ne sont pas des interrogations si improbables.

Plusieurs niveaux de mots de passe existent bien entendu. Certains mots de passe, qui sont eux même des informations disponibles en ligne peuvent se retrouver facilement entre de mauvaises mains. Pouvant contenir la date de naissance de Croque-Dur (le petit rat gris offert par Tante Gertrude au dernier repas de famille) ou le nom de son ex (car on a la flemme de le changer), ce groupe de symboles/chiffres/lettres est bien souvent très accessible pour les pirates informatiques.

D’après une étude de la société d’audit Deloitte, relayée par l’AFP, 91 % des mots de passe utilisés par les internautes seraient vulnérables principalement à cause par un manque d’originalité de ces derniers. En effet, 10 % d’entre eux seraient simplement « password», « 123456 » ou « 12345678 »…

Quelques conseils en passant

Pour éviter tout problème, une solution est de créer sa propre méthode tout en sachant que le risque zéro n’existe pas. Le raisonnement repose sur le cryptage de votre mot de passe en utilisant une méthode personnalisée. Voici un exemple que vous pourrez ensuite adapter à vos propres goûts :

La première étape consiste à choisir une phrase, quelle qu’elle soit : « Les chats vont dominer le monde ». La deuxième étape consiste à extraire la première lettre de chaque mot ce qui donne : LCVDLM. Pour différencier chaque mot de passe en fonction du site, il suffit d’y ajouter les lettres les plus marquantes et d’y ajouter des caractères spéciaux pour le renforcer. Par exemple, pour son mot de passe Gmail, il suffit de rajouter un G majuscule ainsi qu’un symbole @ à la fin.

Le générateur de mot de passe est aussi une solution possible mais il existe un risque de perdre le papier sur lequel il est inscrit, chose dommageable

Malgré tout, le mot de passe semble sur le point de se faire remplacer par de nouvelles techniques. On voit apparaître des schémas, des mouvements spéciaux sur des images, des reconnaissances orales et même de la reconnaissance d’iris. Que nous réserve l’avenir en termes de protection ? Est-ce que les meilleurs remparts ne deviendront-ils pas les pires prisons ? Tel le technophile enfermé chez lui derrière ses volets électriques après une panne de courant, ne nous enfermons pas et sachons apprécier la matière, la simplicité et la quiétude.

admin-ajax.php

 

Laisser un commentaire