Féminicides : Plus de 130 femmes tuées en France en 2019

Depuis le début de l’année, plus de 130 féminicides ont eu lieu en France. Une augmentation effroyable contre laquelle lutte l’association #NousToutes.


Créé en 2018, le collectif citoyen #NousToutes lutte pour en finir avec les violences sexuelles et sexistes. En effet, sur leur compte Instagram, l’association nous a récemment annoncé le 139ème féminicide. Un chiffre alarmant qui ne cesse d’augmenter depuis le début de l’année.

Un féminicide concerne le meurtre des filles à la naissance, les tueries de masse de femmes par leurs conjoints ou par des inconnus dans la rue. C’est ce qu’on appelle des crimes d’honneur, le fait de tuer sa femme en raison de leur identité de genre.

Selon l’association #NousToutes, une femme meurt tous les 2 jours, assassinée par son compagnon ou ex-compagnon dans sa maison, au travail ou bien dans la rue. C’est pourquoi l’organisme intervient et met en place de nombreuses marches pour dire STOP aux violences sexuelles.

Le 23 novembre dernier, l’association a organisé une marche géante dans les rues de Paris pour obtenir du gouvernement un plan national d’urgence. Ils étaient 150 000 à manifester et ce fut la plus grande marche féministe de l’histoire de France.

Des femmes et des hommes étaient présents et ont soutenu cette cause. #NousToutes espère de leurs nombreuses marches qu’elles puissent monter le niveau de conscience sur les violences dans la société.

Et pour cela, l’association n’a pas hésité à utiliser la manière forte pour se faire entendre. Le 19 octobre, le collectif #NousToutes avait organisé cinq rassemblements à Paris. Des femmes manifestaient et annoncaient le nombre de féminicides depuis le début de l’année. D’autres étaient allongées sur le sol pour simuler leur mort de façon à interpeller le public et à lui faire comprendre leur message.

Rassemblement des femmes le 19 octobre 2019 à Paris

L’association #NousToutes accompagne et soutien chaque victime de violences sexuelles et rend hommage à celles en ayant perdu la vie.

Depuis, il y a eu plusieurs actions mises en oeuvre, notamment une application nommée “App-elles“, lancée par Diariata N’Diaye, fondatrice de l’association Résonantes. “App-elles” c’est la première application dédiée aux femmes victimes de violences ou aux témoins d’agression sexuelle. Elle permet de gagner du temps pour trouver les informations utiles. De plus, elle dispose d’un système d’alerte pour ses proches en cas de situation d’urgence. Elle conseille, soutient et alerte rapidement et discrètement.

Du coté du gouvernement, il reste très inactif, c’est pourquoi les associations comme #NousToutes le dénoncent et réclament 1 milliard d’euros pour en finir avec ces violences.

Rejoignez #NousToutes surhttp://noustoutes.org et suivez leurs aventures sur : https://www.instagram.com/noustoutesorg/ et https://www.facebook.com/NousToutesOrg/

Written By: Lauriane Legrand

No Comments

Leave a Reply