Festival Rituel : une balade artistique au cœur de paysages variés

À tous les curieux du monde artistique qui épluchent l’actualité locale à la recherche d’évènements hybrides : ne cherchez plus. Du 16 au 20 novembre, le festival Rituel vous propose une promenade expérimentale entre musique, tatouage et art visuels.


Covid oblige, deux années se sont écoulées sans que le festival ne puisse s’exprimer. Elles ont laissé un goût amer de frustration, et ont alimenté la motivation sans faille du collectif pour cette nouvelle édition. Vous avez devant vous, mesdames, messieurs, la fine fleur du festival. Une promenade à travers l’atmosphère caverneuse des murs en pierre voutés du Penny Lane, le parquet ciré et les espaces majestueux de l’Hôtel Pasteur et la scène rennaise emblématique de la Salle de la Cité. Rituel met à l’honneur les jeunes étoiles montantes de la scène artistique locale et internationale avec des propositions variées de concerts, tatouages et expositions.

Entrez d’abord dans le laboratoire, scientifique fût un temps puis social et sociétal aujourd’hui, de l’Hôtel Pasteur, le mercredi 16 novembre. Le festival y débutera avec le vernissage de l’exposition de Charlie Steen (leader du groupe shame), Giggoleta, Lhou Mordret et Tiger Nicholson (chanteur du groupe Bishopskin). Des artistes peintres, originaires de pays et d’horizons différents, qui ont tous les quatre marqué leur passage dans le paysage musical rennais. Ils vous feront découvrir une représentation imagée de la relation entre arts visuels et musique, qui amènera le public à découvrir les processus de réflexion entre ces disciplines. En parallèle et toujours à l’Hôtel Pasteur, deux tatoueurs, Charlotte Bronson et Ballini.ballini, se feront un plaisir de décorer les corps de ceux qui passent et qui décident de s’arrêter. Le lieu restera ouvert au public jusqu’au dimanche, de 10h à 18h.


Le lendemain, pénétrez, avec accès libre et gratuit, dans l’atmosphère intemporelle du Penny Lane pour vibrer au son rock d’Amablanc et aux tonalités post hardcore de Fragile.
Enfin, le festival se clôturera par deux soirées intenses à la Salle de la Cité. La première, le vendredi, fera résonner la trap avant-gardiste de 8ruki, les mélodies pop de Timothée Joly et le rock tranchant de Lavender. La seconde, le samedi, vous plongera dans l’univers post-punk de Chappaqua Wrestling et de Courting, en provenance directe du Royaume-Uni, et des sonorités shoegaze de Cosmopaark. L’entrée, payante, pourra s’acheter directement sur place ou en prévente, et un tarif Sortir! est également disponible.

Ne loupez pas cette immersion expérimentale au cœur de la mosaïque artistique que vous propose Rituel : rendez-vous du 16 au 20 novembre prochain !

Informations et billetterie : rituel111.fr

Written By: Ilouna Chavot