Her : une dernière à Saint-Malo le 25 Janvier

Her : une dernière à Saint-Malo le 25 Janvier

Her sera présent dans la ville portuaire de Saint-Malo, une dernière fois avec ses airs de saoul, de jazz, de blues et de hip-hop. Le 2 février, Her jouera la toute dernière date au Zénith de Paris, dernière date d’une belle aventure qui a commencé à deux. Victor Solf s’envolera bientôt pour une carrière en solo.


La Nouvelle Vague de Saint-Malo accueillera une nouvelle fois le groupe ce vendredi après une première date en 2016.

Le groupe créé en 2015 réunit Simon Carpentier (chanteur et guitariste) et Victor Solf (chanteur et clavier). Deux amis très liés depuis leurs années lycée à Rennes.

Her : un nom très féminin

Victor Solf, celui qui chante la sensualité a grandi dans un cercle très féminin. Il défini le nom du groupe comme « cette idée de se dire que la femme n’existe pas. On ne peut pas définir la femme en n’en choisissant qu’une. Il y a toujours des femmes. C’est à la fois personne et toutes les femmes. C’est à la fois nous-même, c’est à la fois les femmes qui m’ont vu grandir – j’ai été élevé par ma mère, ma grand-mère et ma tante, et c’est aussi ma femme. C’est quelque chose dont nous sommes très fiers. Quand je dis « nous-mêmes », je fais allusion à la part de féminité en chacun d’entre nous. »

La féminité et la masculinité sont finalement que des concepts extrêmement liés, la frontière entre les deux notions est très poreuse.

Cette envie de casser les codes dans leur musique, dans leur définition de la femme à travers la sensualité font d’eux des musiciens accomplis.

Victor Solf sera présent, Simon également dans chaque note qui retentira dans la salle intimiste de La Nouvelle Vague. Un mélange de joie et de mélancolie sera au rendez-vous ce samedi.

Par Juliette Bauge

Laisser un commentaire