#InstantConfinement : Dans la tête d’une jeune Caennaise

Alors que le monde entier est mis en pause, comment garder un rythme de vie classique et occuper ses journées sans sortir de chez soi ?


Entre télétravail, rangement de la maison ou loisirs divers et variés, les idées sont nombreuses pour occuper mon confinement. Cette idée de ne pas sortir de chez soi pendant un temps peut paraître déprimante pour beaucoup. Pour moi, c’est une occasion de me consacrer à ce que je n’ai pas le temps de faire habituellement. Alors, je déménage les meubles pour apporter de la nouveauté à ma maison. Je fais le tri dans mon dressing. Pourquoi ne pas en profiter pour donner des vêtements qui ne me servent plus aux plus démunis ? 

Évidemment, tout ça ne prend pas un mois, alors il faut trouver d’autres loisirs. On a désormais beaucoup de temps pour nous, alors pourquoi ne pas renouer avec notre côté créatif ?  Ayant toujours été passionnée par la musique, c’est le moment pour moi de me consacrer totalement à cette passion. Depuis une semaine, j’apprends à jouer du ukulélé avec un ami, j’écoute des vinyles sans cesse et je chante. Je me découvre un intérêt pour d’autres activités créatives telles que le scrapbooking, le montage vidéo ou le montage photo. Quoi de mieux que de vaquer à de nouvelles occupations pour rythmer ce confinement ? 

“Somewhere over the rainbow” interprété par Pierre Lelandais, joueur amateur.

Le plus important, pour moi, face à cette « mise en pause », c’est de garder un rythme de vie le plus constructif possible. Ce confinement est finalement une source de changement dans ma vie, mon travail et mes loisirs. C’est un renouveau, un moyen de faire ressortir du positif d’une situation imposée et contraignante pour tous.

Written By: Elise Fortin

No Comments

Leave a Reply