INTRO #5 : Quelle est la place des femmes dans le rap ?

Vendredi 6 mars, se tiendra la conférence INTRO #5 organisé par Le 1988 Live Club et Nuit Indigo qui interroge la place des femmes au sein du rap français. Elle se déroulera au 4bis de 17h30 à 19h30 avec la présence de 3 intervenantes.


Dans un monde où le rap est très masculinisé, la place des femmes est remise en cause au sein du mouvement musical.

Demain, à l’occasion du festival Urbaines Cultures Pratiques Tendances, le 1988 Live Club et Nuits Indigo nous invite à échanger sur l’INTRO#5, à propos de la place des femmes dans le rap français. Cette fin de journée sera le moment d’échanger et de partager entre artistes et passionnés de musique. 3 jeunes femmes interviendront sur cette conférence, ce sont trois journalistes et elles savent de quoi elles parlent : Lola Levent, Dolores Bakela et Mekolo Biligui.

Lola Levent est une journaliste, digital poet, critique d’art du média “YARD” et travaille au sein de la marque “DCNTD“. C’est une jeune femme engagée, elle représente la nouvelle génération et écrit de lourds poèmes sur les notes de son téléphone. Créatrice de la page Instagram “Beaux-Rap“, elle a su se faire une place dans le monde de la musique et elle sera là pour échanger sur le sujet.

Lola Levent
Dolores Bakela

Dolores Bakela, journaliste spécialisé en culture pop et co-fondatrice du de la plateforme média et événementielle “L’Afro“. Elle a créé l’événement le “Fraîches Women Festival“, une journée de discussions, d’ateliers, des concerts et DJ sets pour célébrer les femmes. Elle est également présentatrice pour le podcast Nouvelles Écoutes, Du Côté de chez Sam, l’émission Couleurs Tropicales et L’urbaine. Son expérience culturelle musicale animera l’échange de demain.

Mekolo Biligui, journaliste et blogueuse pour le magazine International ”Hip-Hop” et chroniqueuse dans le “VRF Show” sur Radio Campus Paris, dans le “Toho-Bohu” sur Radio VL, elle intervient dans plusieurs médias Hip-Hop. Journaliste et activiste dans le monde du rap, elle a un véritable talent pour l’écriture et elle sait de quoi elle parle quand il s’agit du Hip-Hop.

Mekolo Biligui

Le but de cet échange organisé par le 1988 Live Club et Les Nuits Indigo est d’interroger la figure de l’artiste et surtout des femmes, rappeuses, de leur statut, de leur difficulté ou non à se construire et à se faire une place dans le rap. On parlera également de l’image et des représentations qu’on leur attribue, du fait qu’elles soient souvent désignées comme des “femmes-artistes” et non comme des” artistes”.

Nuits Indigo, est une association mettant en avant des artistes musicaux qui font avancer le rap et les musiques actuelles par production, l’édition, l’organisation d’événements musicaux… Elle est partenaire du 1988 Live Club, avec qui elle met en place de nombreuses conférences et événements portés sur la musique au sens large. Pour cette édition, 4 étudiants de sciences politiques ont également participé à l’organisation de l’événement.

L’événement est complet !

Written By: Lauriane Legrand

No Comments

Leave a Reply