Le Festival de BD d’Angoulême investit la gare de Rennes

Peut-on se passer de culture ? C’est la question qui commence à raisonner dans la tête de beaucoup de gens. Privés de liens sociaux, la culture cherche à s’adapter. En voici un exemple probant.

Jusqu’à mi-février 2021, la 48e édition du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême prend place dans plus de 40 gares partout en France, notamment à Rennes.

Qui n’a jamais plongé tête la première dans cette art majeur ? Nous avons tous un souvenir immuable d’aventures dans des contrées imaginaires grâce à la bande dessinée. Bien que beaucoup moins mise en avant que la musique et le cinéma, ce médium est en pleine explosion depuis quelques années. Tous les ans, des œuvres majeures voient le jour. En grande partie grâce au festival d’Angoulême qui connaît une renommée mondiale. Dans l’impossibilité de pouvoir organiser son festival, il existe toujours des solutions pour vous faire découvrir de nouveaux univers.

Dans le cadre de ce dispositif inédit et exceptionnel, orchestré par le Festival et SNCF Gares & Connexions, les BD suivantes sont exposées en grand format en gare de Rennes :

Photos : David Paquin

  • Cascade de Fabio Viscoglisi aux éditions de l’Association, nommée dans la sélection officielle du Festival International de la BD 2021.
  • Chinese Queer de Seven aux éditions Sarbacane, nommée dans la sélection officielle du Festival International de la BD 2021.
  • Mauvaise herbe, tome 2 de Keigo Shinzo aux éditions Le Lézard noir, nommée dans la sélection officielle du Festival International de la BD 2021. 
  • Les vieux fourneaux de Paul Cauuet et Wilfrid Lupano aux éditions Dargaud, nommée dans la sélection spéciale “événement” du Festival International de la BD 2021

Written By: L'Hermite Sombre

No Comments

Leave a Reply