LE GRAND SOUFFLET : Harmonica, brunch et cinéma !

Nous retrouvons Le Grand Soufflet pour leurs 25 ans, qui seront fêtés cette année dans un cadre très particulier puisque c’est le premier grand festival de la région à se tenir depuis le printemps dernier. RDV du 30 Septembre au 10 Octobre.


Sur Rennes et dans 36 communes du département d’Ille et Vilaine, le festival organise 80 propositions, très diversifiées, pour petits et grands : des films et courts métrages projetés dans différentes médiathèques et salles de cinéma, des conférences et expositions, de nombreuses rencontres avec des artistes, des stages regroupant l’harmonica ou l’accordéon (emblèmes du festival), mais surtout, des concerts dans de nombreux endroits. 

Le festival, créé en 1996, est le tout premier à célébrer l’accordéon en Bretagne, pourtant incontournable de la culture musicale bretonne. Dès sa création, le festival prend le parti de prouver au public que l’accordéon s’intègre à tous genres artistiques et musicaux, qu’il se modernise et est éclectique.

Le projet du Grand Soufflet voit le jour grâce à Etienne Grandjean, auteur, compositeur et interprète, qui réunit à ses débuts divers directeurs de lieux de spectacles du département, pour ainsi promouvoir vitalité, créativité et diversité autour de l’instrument qu’est l’accordéon. 

Aujourd’hui c’est un événement qui accueille entre 10000 et 16000 festivaliers sur chacune de ses éditions, qui propose plusieurs dizaines de spectacles et d’interventions chaque année sur une dizaine de jours, et qui vise toujours à promouvoir le spectacle vivant, la culture et l’utilisation des accordéons au travers de différentes formes : danse, théâtre, chansons traditionnelles, du monde ou actuelles et plus encore. Le but est de faire vivre l’instrument à travers un point de vue historique, musical et artistique, mais également d’investir un immense territoire au travers de salles de spectacles, centres culturels et même de marchés. Véritable réseau animé, le festival fait participer de nombreuses associations, communes, municipalités ainsi qu’établissements ouverts au public, durant dix jours de fête, du 30 septembre au 10 octobre prochain.

Il est important de préciser que la thématique de l’année 2020 n’est autre qu’ «harmonica, piano de poche & culture nomade». Le festival reste donc bien fidèle à lui-même.

Sans plus tarder nous allons vous faire une courte présentation de cette riche programmation en vous présentant nos coups de cœur :

Le cabaret de Madame Arthur.

Côté spectacle : LE CABARET DE MADAME ARTHUR

Mercredi 30 septembre, à 21h, Chapiteau du Thabor.

Célèbre et mythique cabaret créé en 1946 à Pigalle, il est le tout premier à accueillir des spectacles d’artistes drag-queens. Fermé durant de nombreuses années, il fût restauré et ouvert à nouveau au public en 2015 par l’équipe du Divan du Monde. Les nouveaux artistes proposaient alors en parallèle des spectacles habituels, des soirées thématiques, différentes chaque semaine. À nouveau fermé suite au Covid-19, le cabaret qui accueillait 1500 visiteurs chaque weekend a dû se réinventer. En proposant des spectacles payants à suivre en ligne, avec la possibilité de rejoindre une conversation Zoom pour interagir avec l’équipe du cabaret. 

Les maîtres-mots des spectacles de la troupe de Madame Arthur sont : humour, burlesque, parodie, surprise. Avec des accessoires plus délirants les uns que les autres, des coiffures, du maquillage et des tenues créées sur-mesure, Patachtouille, Soa de Muse, Morian, L’Oiseau Joli et Charly Voodoo, vont rendre hommage à de nombreux artistes à leur manière mais cette fois-ci à Rennes, sous le chapiteau. 


On vous laisse découvrir ce merveilleux spectacle qui se dit avoir comme objectif « faire virevolter Dalida, siphonner Brigitte Fontaine, embraser Gainsbourg, dézipper Zazie, oser Bashung et ensorceler Disney ! »

Crédits Photo : Davide Visca, Qube Music.

Côté concert : MOSES CONCAS

Pour être dans le thème du festival, nous allons nous intéresser à Moses Concas, jeune phénomène sarde qui mélange avec talent harmonica et beatbox en même temps. Poussé par sa grand-mère à jouer de l’harmonica lorsqu’il était enfant, il se met à exercer son art dans les rues de Londres à l’âge de 24 ans. Bien qu’ayant appris le piano pendant plus de six ans, c’est le côté expérimental du beatbox et des sonorités proches du hip-hop qui l’intéresse. En 2015, il brille lors du Ferrara Buskers Festival, qui se revendique comme le plus grand évènement mondial dédié à l’art de rue, organisé chaque année en Italie. Et en 2016 il va encore plus loin en remportant l’émission Italia’s Got Talent. Ses performances ont fait le tour du monde en vidéo, on vous invite à les découvrir pour en prendre plein la vue.

Programmé à sept reprises lors du festival :

Jeudi 1 octobre au CHAPITEAU THABOR à Rennes / vendredi 2 octobre au TRIPTIK à Acigné / samedi 3 octobre au COMPLEXE ALBERT CAMUS à Domloup / mercredi 7 octobre à AGENCE SUD ARCHIPEL HABITAT à Rennes / jeudi 8 octobre au THÉÂTRE VICTOR HUGO à Fougères / vendredi 9 octobre à la SALLE DES FÊTES de Montauban-de-Bretagne / samedi 10 octobre au MARCHÉ DE ZAGREB à Rennes / samedi 10 octobre à la SALLE GEORGES BRASSENS au Rheu.

Image extraite du film “Il était une fois dans l’Ouest”

Côté film : IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST

De Sergio Leone et sorti en 1968, il est considéré comme l’un des plus grands films du cinéma et un des plus influents du genre western. La bande originale a été entièrement composée par l’artiste Ennio Morricone, célèbre compositeur mondialement connu pour plusieurs centaines de musiques utilisées dans le cadre du cinéma et de la télévision. Le film possède un sérieux casting puisque l’on y retrouve Claudia Cardinale, Henry Fonda, Jason Robards et Charles Bronson. 

Synopsis : le film décrit deux conflits se déroulant à Flagstone, une ville fictive de l’Ouest américain, sur d’une part la lutte autour de l’arrivée du chemin de fer dans la ville et d’autre part la vengeance d’un homme contre un tueur froid et sanguinaire.

Clin d’œil pour le festival : suite à une scène présente dans la longue scène d’ouverture du film, un des personnages ne sera connu que sous le nom de « l’homme à l’harmonica » ou « Harmonica ».

Les trois séances ont lieu le jeudi 8 octobre, mais elles seront projetées dans trois cinémas différents : 20h15 au Cinéma ARVOR à Rennes / 20h au Cinéma ALLIANCE à Guipry Messac  / 20h30 au Cinéma LE CLUB  à Fougères.

En partenariat avec Clair Obscur / Festival Travelling et CinéMA35

Crédits Photo : Céline Salin. / Thabor de Rennes, dans le cadre du festival.

Côté nourriture : UN BRUNCH proposé dans le WEEKEND AU THABOR

Le festival vous propose un brunch le dimanche 4 octobre à la Guinguette du Thabor, une bonne petite sélection de produits frais en sucré et salé, mais surtout bio et locaux vous attend à la crêperie du festival. Vous pourrez profiter de DJs sets de différents artistes sur les heures du midi. Malheureusement, l’événement incontournable Le Grand Palet qui se tenait dans la même matinée a dû être annulé en raison de la crise sanitaire. Cependant, on ira se consoler au Bal Flash du Grand Orchestre du Blosne, sous le chapiteau du Thabor à 13h30, juste après manger. Collectif de musiciens et danseurs amateurs de la ville de Rennes, ils invitent à chaque représentation le public à se joindre à la danse, en famille, entre amis ou en solo !

Et pour terminer côté expositions : ACCORDÉONS & SOUVENIRS DE VOYAGES

Création interactive, sonore et lumineuse du Grand Soufflet, l’exposition “Accordéons & souvenirs de voyages” regroupe treize malles de voyage d’un mystérieux collectionneur d’accordéons. Celles-ci recèlent d’histoires d’accordéons d’ici et d’ailleurs. Photos, affiches, objets, musiques, voix et rires se mélangent entre vestiges du passé et invitations à l’imaginaire. On pourra aussi bien passer par le tango argentin que par le Tour de France… Pour petits et grands, l’exposition se trouve à la médiathèque Les Mots Passants de la Mezière. Elle se tient du 15 septembre au 17 octobre prochain. 

+  HARMONICA MUNDO 

Une exposition dédiée à l’instrument de musique le plus répandu au monde, le premier à être fabriqué en série, présent sur tous les continents dès 1890. Des milliers de modèles différents sont fabriqués pour séduire les amateurs de tous pays, issus de conditions sociales très variées et porteurs chacun d’une culture propre. Ici, on vous présente un fond unique de 250 pièces de toutes les époques qui vous invite à la découverte de cet instrument voyageur, simple, populaire et surtout très attachant. L’exposition présentera harmonicas, documents iconographiques, objets musicaux et documents sonores. Visible à la médiathèque La Bulle de Bedée, du vendredi 25 septembre au samedi 10 octobre

Le festival à une grande corde à son arc puisqu’il propose une programmation sur l’ensemble du département d’Ille-et-vilaine. Des liens étroits se sont formés avec des acteurs locaux et le festival couvre une trentaine de communes en fonction des années, qui accueillent de quelques centaines d’habitants à 200 000. Tout le monde peut alors accéder au spectacle vivant. Des événements payants et gratuits permettent à tout type de public de venir découvrir des instruments parfois mal-aimés. En dehors de l’accès à la culture pour tous, le festival est attaché à l’accompagnement et au développement culturel de ses territoires. Également dans une démarche de développement durable, le festival met en place des moyens pour préserver la biodiversité et les ressources de notre planète. 

En cette période difficile, le Grand Soufflet va permettre à petits et grands de sortir à nouveau malgré quelques restrictions obligatoires mais assurées correctement par le festival : obligation de s’asseoir pour les spectacles et concerts, port du masque obligatoire, mise à disposition de gel hydroalcoolique et jauge du public réduite.

Toutes les infos et billetterie : https://www.legrandsoufflet.fr/

Written By: Lia Goarand

No Comments

Leave a Reply