Lomepal : après avoir conquis L’Étage il vient conquérir le Liberté avec Jeannine

Lomepal : après avoir conquis L’Étage il vient conquérir le Liberté avec Jeannine

Lomepal nous a livré en personne un deuxième album, comme un cadeau à la veille de noël. Pourvoyeur de textes tous plus incroyables les uns que les autres, cet artiste détaché et pourtant attachant impressionne.


Jeannine produit paradoxalement l’effet d’une écriture omnisciente et celle d’une narration à la première personne. Tel un récit à la seconde personne, cet album témoigne d’une sensibilité exacerbée. Jeannine nous parle un langage étrangement familier. Antoine, parce qu’on le connaît au travers Flip, a su composer un album dans le prolongement du premier, tout en se renouvelant. Plus pur, intimiste, ce présent inespéré présage un orage sans précédent au Liberté. Le lendemain de l’orage, pour reprendre le titre d’une de ses compositions singulières, le cœur des Rennais sera traversé par une vague de mélancolie. Rap, genre nouveau ? On ne saurait dire. A la première écoute, Le P’tit Rennais est dubitatif. Bien, moins bien que Flip, qu’en penser ? On est perplexe. Et puis, une deuxième écoute, une troisième et une quatrième s’inscrivent comme une rencontre qui prend une toute autre allure. Une rencontre dont on a sous-estimé l’intérêt et la nécessité. Jeannine, c’est le maintenant et l’après Flip.

Divinement écrits, certains textes se glissent dans notre intimité la plus profonde. Plus introspectifs, leurs sujets oscillent entre la folie, la notoriété, la solitude, la vulnérabilité ; mais aussi l’amour, la déception et la vérité. “Y’a pas de remède à se sentir seul” nous confie-t-il dans “Ne me ramène pas”. Toute en poésie, Lomepal se dévoile un peu plus. Des featuring avec Jeanjass, Roméo Elvis, Orelsan et même Katerine apporte les quelques épices essentielles à un bon plat mariné.

“Beau la folie”, c’est le genre d’histoires de famille tout en rugosité et secrets. Son histoire. Des regrets, de la reconnaissance, de l’admiration, de l’amour pur et de la violence. “Les gens normaux se sentent bien dans la machine, Grand-mère n’y a jamais trouvé sa place, Elle marchait nue en criant des mots magiques.” Antoine nous livre son acception de la folie, la définition qu’il y appose. Bien loin du cas clinique vécu comme déviant, la folie est ici source d’inspiration, une opportunité insaisissable qui permet à Pal de ne plus s’ennuyer : “C’est beau la folie putain j’ai enfin plus peur de m’ennuyer”. 

Évidemment fait parti de ses titres saisissants. “Evidemment que je veux briller comme l’or, j’ai passé ma vie invisible comme l’air.” Lomepal y discute son rapport à l’autre, les changements qu’on induit la notoriété dans sa vie, les questions qui s’y réfèrent. Empreint de mélancolie et d’interrogations, l’artiste nous révèle à quel point la situation s’est inversée. Utilisé et déçu par le passé en amour, aujourd’hui, c’est lui qui ne “ressent plus rien.”

Dans une publication remplie de passion, Lomepal prend la parole sur cet album constitutif de sa vie. Un brillant aboutissement en résulte. Cette déclaration se passe volontiers de mots. Vous pouvez la retrouvez ici:  https://bit.ly/2rW6nZx

Le 30 janvier 2019, O Spectacles et The Talent Boutique auront l’honneur de vous présenter Lomepal.

2ème album Jeannine disponible à l’écoute: https://idol.lnk.to/Jeannine

Informations pratiques :
Localisation : Le Liberté : 1 Esplanade Général de Gaulle, 35000 Rennes
Horaires : 20h – 23h

Laisser un commentaire