Un corps au cœur du sens

Bergson, philosophe français du 19e,  nous disait « Agir Librement, c’est prendre possession de soi ». Les consciences évoluent en ce sens. La maîtrise de ses émotions, la maîtrise de ses choix, la maîtrise de son corps… Des potentiels se développent.


Curiosité d’enfant

Très tôt dans ma vie, je me suis questionné sur ces grands meneurs, ces orateurs à l’aura angélique qui amenaient des foules à réaliser de grandes créations ou déconstructions. Jérémy et Caroline Messinger, Nicholas Boothman, Barbara Pease… Tant d’auteurs m’ont fait avancer dans ma réflexion sur ce qui dépasse les arguments, la raison et les âges : le corps.

Le corps de l’exemple

Notre égo bien en place, nous nous insurgeons fréquemment contre manipulations et illusions maladroites : « On ne me la fait pas ! », « Je suis critique, je verrai la différence. ». Et pourtant…

Il y a plus de 55 ans, le premier débat télévisuel des présidentielles américaines entre Kennedy et Nixon se déroulait. Résultat : Kennedy, l’acteur séducteur, convainquait la majorité des téléspectateurs face à Nixon, politicien se remettant à ce moment d’une maladie.

Les arguments dites-vous ? Les analystes radios étaient bien mitigés sur une supériorité de fond, contrairement à ceux qui regardaient le débat. Nous serions donc apparemment bien sur une question d’image, et je m’avancerais même en parlant de corps. Aucun parasite dans la gestuelle, un corps ancré, un choix esthétique réfléchi, une coiffure rayonnante… il ne lui manque que la parole.

“Sur une échelle de 1 à 10, tu vaux au moins 11.”

PNL, jusqu’au bout du ciel

En Programmation Neurolinguistique (PNL, oui, oui, comme le groupe), le graphique ici-bas est largement répandu :

Pyramide de la communication des sentiments By Albert Mehrabian

Effectivement, ce dernier nous montre que, pour transmettre une émotion, 55 % de la communication se ferait visuellement, c’est-à-dire par ce qu’on voit (posture, mouvements, expression du visage). Cela révèle quelque chose de bien inquiétant pour les non-avertis : les émotions peuvent prendre le dessus sur la raison et le sens critique. Ainsi, nous pourrions faire confiance à un commercial, un politicien ou même à un parfait inconnu qui maîtrise ces qualités relationnelles en désirant nous convaincre.

“Oui monseigneeeeuurr!”

De l’importance d’une connaissance du langage du corps et de la maîtrise du sens critique, nous n’en aurons jamais assez !

Tendrement.

Written By: Tristan

Étudiant en formation pour adulte au numérique, je suis passionné d'anthropologie, d'éducation, de développement personnel et de culture. Appréciant l'écriture, l'échange et l'insolite, je suis devenu membre du "P'tit Rennais" dans le but de m'ouvrir à de nouvelles réflexions et rencontres.

No Comments

Leave a Reply