Art Rock 2019 : sous le signe de l’animalité

Wild Rose a vu les choses en grand cette année avec Animal(s). L’association du festival Art Rock prépare une 36ème édition tout en férocité et sensualité. Ça se passe à Saint-Brieuc pendant 3 jours, les 7, 8 et 9 juin. Le moment propice pour célébrer la Pentecôte dans le partage et la jovialité.


Fanny Longuesserre signe une affiche pittoresque aux couleurs vives qui annonce un week-end plein de promesses. L’année passée, les contrées d’Art Rock ont été foulées par près de 70 000 festivaliers.

Cette année, la musique se mêle aux arts au travers d’une exposition proposée dans l’enceinte du Musée de Saint-Brieuc. Au programme, des oeuvres mystérieuses, pénétrantes et avant-gardistes qui sont le produit de performances de talents uniques en leurs genres. Vous pourrez ainsi découvrir les productions de Laurent Mignonneau et Christa Sommerer, de Bordalo II, du collectif Cod.Act, de Boris Labbé et de Hiroshi Sugihara et Yasuaki Kakehi qui pour la première fois posent leurs valises en France.

Vendredi soir, la musique électro’ épousera quatre corps humains le temps d’un spectacle de danse animalement politique au Grand Théâtre de La Passerelle. Une représentation intitulée Fix me, fruit de la rencontre entre le chorégraphe Alban Richard et du musicien Arnaud Rebotini (couronné en 2018 aux Césars pour la meilleure musique originale) qui nous livrera une douce symphonie techno. 

Infos pratiques : Au Grand Théâtre le Vendredi 7 juin à partir de 20H30. Tarif : 16€

Samedi soir, comptez sur la présence du saxophoniste Thomas de Pourquery, sacré aux Victoires du Jazz 2017 du titre d’“artiste de l’année” et de son groupe Supersonic pour un magnifique ciné-concert qui met en scène des zombies. Le court métrage en noir et blanc qui accompagne la musique n’est tout autre que la réalisation passionnée de Vincent Paronnaud, réalisateur de Persepolis (Marjane Satrapi). Un show sous tension à la jonction entre la bestialité, la douceur et la poésie. Une romance post-apocalyptique qui met en scène un homme en quête de retrouver la femme qu’il aime.

Infos pratiques : Au Grand Théâtre le Samedi 8 juin à partir de 20H30. Tarif: 16€

Quant à la proposition musicale de cette 36ème édition, elle nous fait rougir de plaisir.

Vendredi 7 Juin

Vous pourrez retrouver des stars de renoms telles que Kery James, saint patron du rap français, mais aussi Camélia Jordana, qui ne cesse de nous surprendre au détour de son projet Lost, syndrôme d’une génération troublée et troublante. Elle sublime les multiples identités de la France, en mêlant français, arabe et anglais. La divine Fatoumata Diawara nous livrera un show ensorcelant tiré de son dernier album, Fenfo.

Sur la grande scène, vous retrouverez plus tard The good, the bad & the queen. La combinaison gagnante des artistes les plus grands d’Angleterre (le chanteur de Gorillaz, le bassiste de The Clash, le guitariste de The Verve et le batteur de Fela Kuti, rien que ça). Vous piochez dans les meilleurs groupes des 50 dernières décennies et le tour est joué. The good, the bad & the queen fut. C’est rock, engagé et profondément fort. Un retour puissant avec Merrie Land vous attend. Meute vous bercera de bonnes vibes avant d’aller dormir. Cette fanfare électro venue tout droit d’Allemagne reprend les classiques dans la bonne humeur. C’est décalé et efficace.

Sur la scène B, une proposition alléchante et électrisante. Suzane “embaume nos peines” en chantant en français une pop’ aux textes caustiques et imagés.

Avec Jazzy Bazz il est 5h du mat dès 21h. Ambiance rap, textes et mélodies soignés. Rien à redire. Changement de planète avec The YD. Un drôle d’air de Metronomy qu’on adore. Des danses à n’en plus finir avec un tempo qui nous emporterait jusqu’au bout de la nuit.

Mais Art Rock, c’est avant tout et surtout du rock avec Buck et Carambolage mais aussi avec des nuances et dérivés de rock. Pour un mood rock’n roll, rendez-vous au Forum de 22h30 à 03h00 (13€). Vous retrouverez également les artistes Fontaines D.C. et Viagra Boys.

Samedi 8 Juin

*roulements de tambours* SebastiAn nous hypnotisera avec passion! Cet artiste incroyablement grand est en perpétuelle mouvance. Il s’emploie à nous surprendre toujours un peu plus avec des sonorités inédites. La véritable descente du Saint-Esprit sur les apôtres, c’est lui. En amont, Charlotte Gainsbourg nous octroyera une performance tout en sensibilité. L’occasion de nous faire découvrir son dernier album, Rest, d’ailleurs produit par SebastiAn. Samedi soir, vous danserez également avec ferveur grâce à BCUC, Charlie Winston et Primal Scream, qu’on ne s’emploie plus à présenter tant leurs noms et musiques font écho dans nos esprits.

La scène B prévoit l’arrivée de talents en herbe. Voyou, qui parcourt les festivals depuis l’été passé, mais encore Delgres, dont le blues vous pénètrera avec vivacité. SBRBS prononcé Suburbs. Un rock atypique. Une voix suave. Un univers tout particulier qui vous transperce de toute part. Et pour finir en beauté, Aloïse Sauvage vous impressionnera avec sa pop renversante. Sans prétention, cette artiste peut et sait pratiquement tout faire.

Pour plus de rock, rejoignez le Forum avec trois groupes déjantés, Namdose, Rendez-vous et Touts pour une touche de punk (13€; 22:30 – 03:00).

Dimanche 9 Juin

Les hostilités se poursuivent jusqu’au DIMANCHE 9 JUIN. Aucune excuse pour louper cet événement: le lendemain, c’est férié! De grands artistes incontournables se succéderont sur la grande scène: Nili Hadida, chanteuse du groupe Lilly Wood and the Prick, mais aussi Gringe, Jeanne Added, Angèle et Lomepal

Pour son dernier jour de festivités, Art Rock signe sa plus belle programmation sur la scène B avec quatre artistes hors normes. Une douce pop’ orientale nous fera vibrer avec Johan Papaconstantino. Puis, au tour de Loud de rapper en mélangeant français et anglais.

Notre coup de coeur, Blow, fera également son apparition en proposant une pop électro saisissante. Beaucoup trop beau.

Sans oublier Skøpitone Siskø, pour une indie pop habile et spirituelle.

Sinon, rendez-vous au Forum à partir 22h30 jusqu’à 03h00, vous pourrez ainsi découvrir les artistes T/O, Charlotte Adigéry et Gabe Gurnsey. Comptez 13€ la soirée.

Infos pratiques:

Written By: Jade Ropers

No Comments

Leave a Reply