Une édition du Roi Arthur à guichet fermé !

L’édition 2019 du festival du Roi Arthur s’est déroulée le week-end du 23, 24 et 25 août à Bréal-Sous-Montfort (35) et affichait complet ! Le beau temps était au rendez-vous pour cette fin d’été et les festivaliers étaient ravis. Retour sur ce long week-end de fête.


Vendredi 23 août

Suprême NTM était de retour sur scène pour un dernier festival ! En effet, le duo JoeyStarr et Kool Shen affichait fièrement leurs T-shirts NTM. Sur scène, des invités se sont succédés : Lord Kossity, Busta Flex, Nathy ou encore Zoxea et enfin tout le collectif IV My People. Toujours aussi vigoureux, ils ont su replonger le public dans sa jeunesse au fil des titres.

Le collectif de musiciens britanniques Jungle a enivré le public. Ils nous ont notamment livré une prestation de leur deuxième album For Ever sorti l’année dernière. Une prestation live sans fausse note. Des chanteurs in-cro-yables ! Derrière eux, un énorme “JUNGLE” lumineux éclairait la scène.
“Faites du bruiiit !” ont-ils crié au public. Le public le leur rendait bien. Les festivaliers qui découvraient les artistes s’approchaient peu à peu de la foule. Enfin, le collectif a conclu par son titre Drop tiré de son album précédent Jungle, tandis que la foule claquait des doigts en cœur.
Une performance au top et une belle surprise pour certains !

La nuit s’est clôturée avec le collectif electro français Bon Entendeur encerclé de plusieurs écrans vintages qui ornaient la scène. La foule dansait et chantait sur leurs titres les plus connus. Des mélodies qui restaient en tête une fois le concert terminé.

Samedi 24 août

Le rappeur français Youssoupha a su mettre l’ambiance! Une foule considérable était venue le voir ! L’ambiance était familiale et tout le monde dansait. Le rappeur a interprété ses classiques mais également des titres de son 5ème album sorti en septembre 2018 Polaroïd Experience. Son fils l’a également accompagné sur scène, un duo très touchant qui a su convaincre le public.

Le groupe français Caravan Palace a ensuite pris la relève. Considéré comme l’un des pionniers de l’electro swing, ils ont été à la hauteur de leur réputation. Une ambiance au top qui invitait la foule à danser. Le groupe a pu faire (re)découvrir les titres de son 4ème album Chronologic sorti en 2019. Le public, qui était déchaîné, a été totalement conquis.

Le groupe rock Skip the Use a également conquis le public. Un groupe bien plus rock que les titres entendus à la radio qui a su mettre une ambiance de feu au sein de la foule.

Les festivaliers se sont ensuite laissé emporter par la délicate musique de Fakear. L’artiste de 28 ans nous a fait voyager à travers ses morceaux electro. Une douceur auditive qui a réunit les festivaliers. Fakear travaille actuellement sur son prochain album, affaire à suivre…

Le samedi s’est achevé avec le groupe techno de parisiens Contrefaçon. Le style plus dur du groupe, visant un public bien particulier, n’a pas autant convaincu les festivaliers. Cependant, les fans étaient tout de même bien présents.

Dimanche 25 août

Voyou ouvrait le bal à 16h sous un soleil de plomb. Le chanteur Lillois de 30 ans a clôturé sa tournée de festival par le Roi Arthur. L’artiste était accompagné de chanteuses extraordinaires qui ont présenté les membres de son équipe en chanson. La foule était composée de festivaliers de tous les âges. Des chansons poétiques qui ont séduit le public.

La tant attendue Angèle a débarqué en début de soirée.
Sur des écrans géants, deux gros yeux en référence à sa chanson Je Veux tes Yeux. La jeune artiste a interprété son album Brol et nous a présenté quelques remix electro de ses titres. Le public, conquis d’avance, connaissait tous ses morceaux par coeur. Une légère déception tout de même de sa prestation. En effet, il n’y avait que très peu d’interactions avec le public, et sa performance aura été très courte. On reste donc un peu sur notre faim.

Le festival s’est terminé en beauté avec le DJ français The Avener. Le DJ, habitué aux ambiances de boites de nuit, nous a présenté un show de dingue. Une multitude d’écrans s’associaient pour ne former qu’un écran géant diffusant des images incroyables pendant le concert. Des flammes surgissaient, des canons à confettis… une décor festif qui a su mettre une ambiance de folie au sein de la foule. Les festivaliers chantaient, sautaient, dansaient. On ne pouvait pas rêver d’une meilleure clôture pour le festival.

Le Village du Roi Arthur

Durant le week-end, plusieurs activités étaient proposées au sein de la ville de Bréal-Sous-Monfort. Le Village mis en place pour le Roi Arthur a permis aux festivaliers de se balader le samedi et dimanche après-midi.

Ils pouvaient effectivement faire des séances photo déguisés, des jeux d’adresse ou encore des Beer Pong. Toutes les activités étaient gratuites et donc ouvertes à tous. L’ambiance était également musicale car face à l’église, des artistes défilaient sur la scène Morgane. Un conteur expliqua l’histoire des « Pieds-Dansants », « Dents-Tranchantes » et « Griffes-de-Lune », familles fondatrices du festival que l’on retrouva également en haut du château qui accueillait les festivaliers sur le site.

De nombreux stands étaient aussi présents en ville : des stands de nourriture (burgers, galettes saucisses, sandwiches, saucissons…), des stands de créations artisanales, et aussi et bien évidemment des stands de boissons.

Sur le camping et le site

De nombreuses installations étaient également présentes sur place.
Des stands de nourriture assez variés (du kebab au rougail saucisse) , des stands éthylotest, des bars (qui distribuaient gratuitement les bouteilles d’eau durant ce chaud week-end), des WC bien répartis (avec la nouveauté des urinoirs féminins)…

Aussi, le festival, impliqué dans l’écologie, proposait des récompenses pour les festivaliers les plus verts : une consommation offerte pour un gobelet de mégots rempli, 0.50€ sur le cashless par sac de déchets rapporté, 1€ par sac de déchets triés rapporté.

Le seul petit hic des nouveautés de cette année : la douche payante (1€ de cashless) qui n’est ni chaude, ni tiède, mais bien froide (et sans aucune pression).

Hormis ce détail, nous avons particulièrement apprécié tout ce que le Roi Arthur avait mis en place! Un festival très varié, que nous recommandons fortement!

Rendez-vous l’année prochaine le Roi Arthur!

Written By: Manon Payet

No Comments

Leave a Reply